SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ACTUALITES > Vie des Sections > Bayer présente l’addition des conséquences sociales

30 juin 2020

Bayer présente l’addition des conséquences sociales

BAYER règle les litiges Monsanto aux USA et présente l’addition des conséquences sociales, en France ! Retrouvez l’intégralité des information dans l’article et le tract joint.

Les 23 et 24 juin, la Direction a présenté le projet de restructuration en France des fonctions support aux CSEC et aux CSE’s du groupe en France.

Le 24 juin, la Direction a présenté au CSEC et aux CSE’s de BHC le projet de restructuration en France des équipes de pharmacovigilance. Les 24 et 25 juin, la Direction a présenté au CSEC et aux CSE’s de BSAS et de Monsanto le projet de restructuration en France de EMEA, R&D, Product Supply, ES et CP France.

De mémoire CFDT, l’ampleur des conséquences sociales est inédite : ni Rhône-Poulenc, ni AgrEvo, ni Aventis, ni Monsanto, ni Bayer n’avaient osé supprimer autant de postes en France :
475 suppressions d’emplois et 94 créations,

en consultant le tract joint vous pourrez visualiser par projet et par site l’impact de cette restructuration sur l’emploi

Aucun doute, ce sont les salariés du groupe en France qui vont aussi payer les dommages et intérêts des procès de Bayer !

A ce stade, les organisations futures présentées par la Direction sont déconnectées de la réalité des activités. Pour elle, la priorisation, l’externalisation des tâches et la multiplication des applications numériques justifieraient la plupart des suppressions de postes.

Cette approche est irréaliste et dangereuse pour la CFDT : irréaliste parce que les charges de travail réelles des postes ont été ignorées, dangereuse parce que les salarié(e)s qui resteront ne disposeront pas des moyens et des ressources nécessaires pour exercer leurs missions dans de bonnes conditions de santé et de sécurité.

La procédure va se poursuivre jusqu’en novembre et les discussions avec les représentants du personnel s’ouvrent le 2 juillet.

La CFDT va agir avec toutes celles et ceux qui considèrent que ces projets de restructuration doivent être repensés en profondeur.

N’hésitez pas à contacter vos représentants CFDT pour peser sur les décisions et les réorganisations !