SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ACTUALITES > Vie des Sections > L’union a fait la force= recul d’Hercule

16 septembre 2021

L’union a fait la force= recul d’Hercule

Les Fédérations syndicales FNME CGT, CFE Énergies, FCE-CFDT et FO Énergie et Mines ont la certitude que leur opposition commune, soudées et unies face au projet dicté par le Gouvernement et docilement décliné par la Direction d’EDF, n’est pas étrangère à la suspension du projet Hercule annoncée en plein été par ceux qui disaient il y a encore peu de temps qu’il n’y avait aucune autre solution possible pour l’entreprise…

C’est aussi grâce aux salariés qui ont su se mobiliser en nombre et à de nombreuses reprises.

Depuis plusieurs années, sous le patronyme d’Hercule puis de « Grand EDF », rode autour d’EDF la menace d’une réforme structurelle mortifère qui mettrait en péril son modèle intégré. Tout cela sur fond d’une négociation avec une Commission Européenne qui se traduirait par l’éclatement en trois entités distinctes afin d’affaiblir EDF au nom de la « sacro-sainte concurrence », qui s’avère malsaine et déloyale, et inadaptée aux enjeux posés par le réchauffement climatique. Le mécanisme de l’ARENH en est un exemple criant !

Ce projet aurait déjà pu devenir réalité sans la pugnacité des organisations syndicales qui unies, avec les salariés et les parties prenantes externes ont mis en lumière les nombreuses incertitudes et zones d’ombre liées à un éventuel accord entre le Gouvernement et la Commission Européenne.

Dépourvus d’arguments convaincants, les défenseurs d’Hercule ont été contraints de suspendre leur marche en avant ; mais comment garantir qu’il ne s’agit pas d’un leurre ?
Un leurre ou un temps mort car, ne nous y trompons pas, le risque est grand qu’après les élections présidentielles de 2022, le sujet soit à nouveau mis sur la table.

C’est pour cela que l’intersyndicale, mobilisée et soudée, continuera son action d’information et de partage avec les salariés, les élus, et toutes les parties prenantes externes.

Hercule, masqué derrière « Grand EDF », recule, et nous le saluons, mais la vigilance reste de mise.
L’intersyndicale réaffirme son opposition totale à ce projet de démantèlement, car d’autres solutions sont possibles.

C’est pour cela que l’intersyndicale réclame toujours la mise en place d’une commission réunissant Gouvernement, Direction d’EDF et Organisation Syndicales Représentatives à EDF pour construire ENFIN un véritable avenir pour EDF à partir d’un bilan partagé.