SCERAO-CFDT
Le Syndicat salariés CFDT de la Chimie et de l’Energie pour Rhône Alpes Ouest.

Categories

Accueil > ACTUALITES > Vie des Sections > Negocier une Nao : le témoignage d’un Délégué Syndical

11 juin 2021

Negocier une Nao : le témoignage d’un Délégué Syndical

Régis, Délégué Syndical chez SUEZ RR IWS Chemicals France a accepté de partager avec nous son retour sur la négociation de la NAO et de témoigner comment le dialogue social est conduit au sein de son entreprise, par les les militants CFDT.

Mon Nom est Régis Bérardet, titulaire d’un DUT Chimie et une spécialisation en AII.

Embauché chez Labo-Services en 1995 comme chimiste, j’ai commencé à militer en qualité de représentant du personnel dès la création de notre section CFDT, en 1998.

En 2013, notre société a fusionné avec d’autres sociétés du groupe Suez-Environnement pour devenir SITA REKEM puis SUEZ RR IWS Chemicals France.

A la suite de cette réorganisation , je suis à nouveau Délégué Syndical depuis juin 2018.

SUEZ RR IWS Chemicals France emploie actuellement prés de 430 salariés répartis sur 9 plates-formes et un siège implantés sur la France entière.

Notre métier est le déchet dangereux et le service au client. Nous avons des plates-formes de transit/regroupement et des sites de traitement dont 2 sites d’incinération, mais également du personnel basé chez nos clients, en Gestion Délégué.

Cette année, les résultats financiers étaient conformes aux objectifs, ce malgré la crise du Covid-19.
Le personnel attendait donc des NAO prodigues. Nous avons construit des revendications hautes et avec plusieurs axes de travail.

Après plusieurs réunions de négociation et après avoir effectué un sondage auprès de nos homologues des les autres entreprises du groupe, les entreprises clientes, les concurrents, nous avons pris la mesure de la morosité de la situation économique globale et nous avons dû revoir à la baisse nos revendications.

Le 5 mars dernier, La direction nous soumet une nouvelle proposition. Nous la jugeons vraiment trop faible pour être acceptable.

Craignant de nous retrouver dans une impasse, nous avons décidé de faire le tour des syndiqués.

Une majorité d’entre nous a voulu que nous montrions notre mécontentement et notre résolution, par le biais d’une grève.
Le lundi midi, j’ai envoyé à la Direction une nouvelle proposition ainsi qu’un préavis de grève.
Avoir recours à la grève n’est pas dans nos pratiques aussi notre préavis a donc eu un gros impact.

Les négociations ont reprises dés le mardi matin et la Direction nous a proposé encore d’autres axes de progrès afin de trouver un terrain d’entente.

Nous avons refait une proposition en reprenant une partie de nos demandes et des propositions patronales et la Direction a accepté.

Même si nous sommes loin de nos premières revendications, nous sommes arrivés à un accord avec la Direction.
Cet accord, même s’il ne débouche pas sur des augmentations générales ou individuelles espérées, permet d’obtenir des avancées et des acquis durables.

En prenant en compte les conditions économiques de la société et les accords signés dans les sociétés sœurs, concurrentes ou clientes, nous avons estimé qu’une grève ne permettrait pas d’obtenir plus de bénéfices pour le pouvoir d’achat des salariés de SUEZ RR IWS Chemicals France.

Quelques exemples des avancées obtenues :

Une augmentation générale de 1% avec un talon de 30€ pour les avenants 1 & 2 (ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise)
Une enveloppe pour les augmentations individuelles de 1% pour les cadres
La mise en place d’indemnités de transports en 2 ans, l
Le déplafonnement de la prime d’ancienneté de 15 ans à 17 ans
Une prime exceptionnelle de 100€ pour ceux qui ne toucherait pas d’intéressement
Le budget des œuvres sociales du CSE passe de 1,6 à 1,7%
Négociation d’un accord d’égalité Homme/Femme avec une enveloppe budgétaire pour remédier aux disparités
Ouvrir une négociation sur le temps de travail (annualisation du temps de travail)
Poursuivre sur l’harmonisation des sites
Travailler sur le maintien dans l’emploi (handicap...)
Mettre en œuvre des informations/sensibilisations sur le don de jour et sur les aides pour les aidants.

Le travail réalisé pour construire nos revendications, les confronter au contexte économique nous a permis de prendre des décisions pertinentes tout en maintenant une présence ferme et constructive à la table des négociations.